Pour accéder au site de la Maison commune de la décroissance
Maison commune
de la décroissance
 
La croissance, c'est le non-sens ; le bon sens, c'est la décroissance !
 
Bonjour à tou.te.s,
 
En 1969, Sydney Pollack dans On achève bien les chevaux montrait l'absurdité d'un marathon de danse en pleine récession. Absurdité de ne pouvoir se reposer quand autour le monde subit de plein fouet le choc d'un coma économique. Film à revoir aujourd'hui pour illustrer que notre monde ne semble avoir d'autre sens qu'une mise au pas (de course) de toutes les existences, dans un maelström de croissance, d'accélération et d'innovation : la société comme concours généralisé !
Hartmut Rosa pour désigner cette course insensée parle de "stabilisation dynamique" : ce n'est pas le repos qui stabilise, c'est l'énergie dépensée juste pour ne pas s'arrêter. Quelle civilisation sommes-nous devenus pour, à ce point, vivre un temps de repos comme une crise ?
Alors que, "normalement", le temps de repos est le temps pour reprendre son souffle, son esprit (pneuma, en grec), pour retrouver du "temps libre", le déconfinement est révisé aujourd'hui par les dominants du bloc élitaire comme un temps (enfin) libéré, alors qu'il n'est que le retour de nos vies de hamsters en cage.
 
Alors prenons du temps pour retrouver de l'esprit, pour lire les autres, pour en tirer des critiques, pour provoquer des discussions.
  • Quel type de critique les décroissants doivent-ils préférer ?
  • Encore insister sur la différence entre récession et décroissance.
  • A quel "peuple" faut-il donner le pouvoir, si la démocratie est le pouvoir du peuple ?
  • Décroissance et féminisme : deux combats qui partagent le même désir de donner priorité à la sphère de la reproduction sociale sur la sphère de la production économique. 
 
A bientôt, bonnes lectures
 
La Maison commune de la décroissance
 
Méfaits de la dialectique (d’un reproche adressé au marxisme traditionnel)
 
Aujourd’hui, qui croit encore en la révolution ? Alors on pourrait se raconter que l’abandon de cet objectif a mis un terme aux « aventures de la dialectique » mais ce n’est pas le cas. La dialectique continue de sévir sous la forme de la contradiction interne. Chez qui ? Chez tous ceux qui donnent priorité à un type de critique (interne) qui repose explicitement sur la dénonciation des contradictions dialectiques : la critique fonctionnaliste.
 
Lire la suite...
La crise économique Covid-19 est une récession Par Thierry Brugvin
 
La décroissance de gauche, c’est-à-dire la décroissance menée par un gouvernement pro-social consiste à décider volontairement d’une décroissance de la production et de la consommation des ressources non renouvelables prioritairement, s’exerçant d’abord sur les plus riches.
 
Lire la suite...
Les travaux de la mutuelle de la MCD
 
 
Lexique : peuple
 
Savoir distinguer entre un sens politique du mot peuple – c’est l’ensemble des citoyens d’un pays – et un sens social – c’est l’ensemble des pauvres, de la plèbe, c’est-à-dire d’une catégorie spécifique d’habitants (citoyens ou non) caractérisées par une condition sociale et économique dominée.
 
Lire la suite...
 
Lecture : Féminisme pour les 99%, Un manifeste
 
Ce Manifeste nous convainc qu’il ne peut pas y avoir de décroissance sans féminisme, mais qu’il reste encore un peu de plaidoyer à effectuer pour convaincre les féministes anticapitalistes de défendre la décroissance. Un tel plaidoyer devra montrer que le socialisme défendu par les décroissants – rendre vraiment « sociale » la société – correspond exactement au féminisme pour les 99 %, celui de la reproduction sociale.
 
Lire la suite...
 
 
Maison commune de la décroissance
13 rue Nicolas Rapin
85 200     Fontenay le Comte
contact@ladecroissance.xyz
Vimeo
 
 
Cet email a été envoyé à decroissances@orange.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur processus décroissance.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2018 Maison commune de la décroissance