La Maison commune de la décroissance offre à tous les décroissants qui le souhaitent des bases idéologiques radicales, claires, cohérentes avec une définition de la décroissance comme retour démocratique sous les plafonds de la soutenabilité écologique.
Pour accéder au site de la Maison commune de la décroissance
Maison commune
de la décroissance
 
La croissance, c'est le non-sens ; le bon sens, c'est la décroissance !
 
Bonjour à tou.te.s,
 
En temps ordinaire, il n'est pas toujours facile de se dire décroissant. Mais aujourd'hui, en temps de confinement, c'est presque devenu une mode de parler de "moment décroissant". Et paradoxalement, c'est encore plus difficile de rendre visible la décroissance, dans ce qu'elle défend vraiment. Car les habituels occupeurs d'écrans ne se gênent pas pour parler décroissance... à notre place.
Alors à situation exceptionnelle, il fallait un geste exceptionnel : proposer aux décroissants un texte écrit par et pour les décroissants.
Pari doublement difficile :
  1. La récession économique que nous subissons déjà n'est pas la décroissance que nous choisirions.
  2. Le confinement tel qu'il nous est imposé - policier, autoritaire, centralisé, technologiste, insensible - n'est pas la décroissance des trajets, le ralentissement des rythmes de vie, le rationnement des dépenses, l'auto-organisation relocalisée que nous choisirions.
Et pourtant, dans ce que nous vivons tous, dans des conditions réelles très diverses, mais à une échelle globale incroyable, il y a bien des moments et des aspects que la décroissance devra ensuite mettre en valeur, et défendre.
 
Tout cela a réussi à rentrer dans un texte équilibré, ce qui nous a permis d'obtenir tant de signatures françaises, mais aussi de nos amis belges et suisses. Ce type de réussite commune constitue depuis sa fondation l'un des premiers objectifs de la Maison commune : ce qui est une bonne nouvelle pour tous les décroissants.
 
Bonnes lectures
 
La Maison commune de la décroissance
 
Confinement : en demi-résonance avec notre décroissance. Texte collectif par et pour les décroissants.
 
Plutôt qu'un pas de côté, il y a dans le confinement comme un pas suspendu de la cigogne. Et ce n’est pas à dédaigner ! Après le confinement, il y aura encore la récession, et des rebonds et des répliques ; mais pendant la période du confinement, conjoncturellement, il y a une espèce de décroissance ; oui, mais alors laquelle ?
 
Lire la suite...
 
 
Economie cénobitique. Gabriel Gauny, prolétaire décroissant
 
Gabriel Gauny, ouvrier menuisier et parqueteur mériterait sans doute de figurer parmi les précurseurs de la décroissance. Avant l’heure, avec un système de références qui s’inspire de la philosophie grecque,le cénobite menuisier incite aux vertus de tempérance qui s’actualisent aujourd’hui dans la simplicité volontaire, voire la frugalité révolutionnaire.
 
Lire la suite...
 
La MCD sur Facebook !
 
Une page Facebook au nom de la Maison Commune de la Décroissance (eh oui !). Pour partager avec un public plus large les textes paraissant sur notre site, mais aussi quelques écrits, vidéos ou autres productions relatives à la décroissance.
 
N'hésitez à vous abonner et à partager, c'est le moment où jamais de devenir visible !
 
Vous pouvez même tweeter !

🙏Invitation à lire & retwitter ce texte #politique : « #confinement : en demi-résonance avec notre #décroissance » Leçon N°2👍" Rien n’a jamais ressemblé plus à la #décroissance que ce moment consenti de #confinement." 🙃 https://urlz.fr/cnzx @gancille @CordaniOfficiel @adtparis @CPolF5
 
 
Accéder à la page Facebook...
 
 
Maison commune de la décroissance
13 rue Nicolas Rapin
85 200     Fontenay le Comte
contact@ladecroissance.xyz
Vimeo
 
 
Cet email a été envoyé à decroissances@orange.fr.
Vous avez reçu cet email car vous êtes déjà venus à nos (f)estives, ou vous avez suivi/participé au "processus-décroissance, ou encore parce que vous nous suiviez quand nous étions le MOC.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2018 Maison commune de la décroissance